PLAN DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE DE RIGAUD

Contribuez au futur de Rigaud en participant aux discussions concernant les enjeux économiques, sociaux, environnementaux et culturels d’aujourd’hui et de DEMAIN, et ce, afin de le …

Voir toutes les alertes ->Lire la suite ->

Services aux citoyens

Travaux publics et hygiène du milieu

Gestion de l'eau

gestion-de-leau

Eau potable

Historique

Voici un bref historique de la création du système d'aqueduc à Rigaud en lien avec le maire Dr. Émery Lalonde.

Nos réseaux d’aqueducs

Rigaud dessert une partie de sa population en eau potable par deux réseaux distincts.

Chaque réseau a sa propre comptabilité, identifiant les dépenses et recettes propres. Le déficit ou le surplus généré par un réseau lui appartient. Ses usagers doivent en rembourser le déficit. Le surplus est mis en réserve au bénéfice du réseau l'ayant constitué, en prévision de réparations ou remplacement d'équipement coûteux.

Les commerces, institutions et industries sont facturés selon les lectures de compteurs. Le client résidentiel reçoit une taxe par logement, facturé au propriétaire de l'immeuble.

  • Le réseau unifié (anciennement Urbain, La Raquette et Séguin)
  • Ce réseau desservant le secteur urbain du centre de Rigaud, ainsi que les anciens réseaux Séguin et La Raquette, est alimenté par huit puits artésiens : 3 dans la montagne et 5 dans le secteur de la rue Agathe. Ce réseau inclut la plupart des institutions, telles que les écoles, le Collège Bourget, la majorité des commerces et environ 1000 logements.
  • L'eau des puits du secteur Agathe est acheminée par pompage vers l'usine de filtration pour y subir des traitements avant sa distribution. L'eau est filtrée à travers des membranes extrêmement fines, sous-pression afin de retirer les nombreux minéraux qui affectent ses qualités esthétiques. Ce procédé est appelé nanofiltration. L'eau est ensuite chlorée, puis emmagasinée dans des réservoirs pour la distribution au réseau d'aqueduc. L'usine de filtration Dr Émery-Lalonde fournit environ 70 % de toute l'eau consommée du réseau urbain unifié.
  • L'autre partie de l'eau consommée est produite par les puits Joly, situés dans la montagne. Le traitement consiste en une simple chloration afin de garantir la salubrité de l'eau dans son trajet à travers les réservoirs et les conduites. Outre le pompage des puits artésiens, l'ensemble de la distribution de ces puits vers le réseau se fait de façon gravitaire.
  • Au moins deux fois par année, le réseau est nettoyé par rinçage des bornes d'incendie.
  • « Inclure le bilan annuel sur la qualité de l’eau potable – Réseau Urbain »
  • Le réseau Gauthier
  • Le puits artésien Gauthier fournit une trentaine de résidences dans le secteur du développement résidentiel Gauthier, sur le mont Rigaud.

 

 

Pour obtenir le formulaire pour le permis d'arrosage, consultez l'onglet Sécurité publique / Division prévention ou CLIQUEZ ICI.

 

Lire le bilan annuel 2016 sur la qualité de l'eau potable - réseau Gauthier

Lire le bilan annuel 2016 sur la qualité de l'eau potable - réseau Urbain

rapport-annuel-eau-potable-2013Rapport annuel
sur la gestion de
l'eau potable 2013

Lire le rapport annuel >

 

Le vol d’eau à Rigaud, c’est sérieux!

  • La Ville de Rigaud a été victime de vols d'eau fréquents dans le réseau d'aqueduc.
  • La manipulation de bornes-fontaines par des gens inexpérimentés et insouciants a pour effet de créer des renversements de débit qui engendrent une coloration de l'eau (l'eau prend une teinte jaune ou brune en raison de la mise en suspension de dépôts minéraux dans les conduites) et dans des cas extrêmes, des bris de conduites.
  • Nous faisons appel à votre vigilance, surtout en période de sécheresse où l'utilisation de camion-citerne est plus souvent requise. Si vous observez un ou des individus, autres qu'un employé de la Ville, manipulant une borne-fontaine, prenez des notes et appelez-nous rapidement. Chaque prise d'eau dans le réseau est contrôlée rigoureusement par nos employés et nul n'a le droit de se servir sans supervision et autorisation au préalable. Les contrevenants s'exposent à des amendes.

Programme d'économie d'eau potable

Objectif 2017

Dans le souci d'atteindre les objectifs de la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire qui vise à diminuer la consommation d'eau moyenne par personne de 20 % d'ici 2017, nous vous invitons à adopter quelques mesures qui nous permettront d'atteindre cette baisse collectivement :

La récupération de l'eau de pluie, dont voici quelques avantages intéressants :

  • Elle est gratuite;
  • Son captage permet d'économiser l'eau potable et réduit ainsi la quantité d'eau à pomper dans la nappe phréatique;
  • Un stockage bien dimensionné permet d'être autonome pour l'arrosage du jardin en période de sécheresse;
  • Moins de problèmes d'inondation. La rétention de l'eau au début de l'averse agissant comme tampon;
  • Facilite le traitement à la station d'épuration en acheminant moins d'eau claire qui nuit au processus.

La réparation des fuites de robinet et de chasse d'eau; un seul robinet défectueux peut gaspiller entre 140 et 680 litres par jour !

Installez une bouteille ou un sac réducteur de volume dans le réservoir de votre toilette. Cette mesure réduit la quantité d'eau potable envoyée aux égouts chaque fois que la chasse est tirée. Évitez d'utiliser une brique qui peut abîmer le mécanisme de la toilette en se désagrégeant.

Arrosez votre pelouse avec parcimonie; seulement 2 à 3 centimètres d'eau par semaine sont nécessaires pour maintenir une pelouse en santé. De plus, n'oubliez pas qu'au mois de juillet, la pelouse est en dormance et requiert beaucoup moins d'eau.

Pour plus d'informations concernant l'économie d'eau, nous vous suggérons de consulter le site internet ci-dessous en cliquant sur le lien

Eaux usées

Nos réseaux d’égout

Rigaud compte une majorité de résidences desservies par leur installation sanitaire de type fosse septique et champ d'épuration, particulièrement dans la zone rurale.

Certains secteurs de développement résidentiel, comme La Poudrière ou le Hudson Club, ont leur propre système commun.

Le secteur urbain bénéficie d'un réseau dont les eaux usées sont traitées par aération dans des bassins situés en bordure de l'autoroute transcanadienne.

L'eau circule d'un bassin à l'autre, pendant que des bactéries stimulées par l'oxygène des aérateurs se multiplient et digèrent les matières polluées. Une partie non digestible des matières en suspension se dépose au fond des bassins et l'eau épurée est envoyée à la rivière.

Lorsque le niveau des sédiments empiète sur l'espace nécessaire au traitement des eaux usées, ceux-ci sont retirés des bassins et mis à sécher dans un quatrième bassin vide, doté d'un système d'égouttement pour accélérer cet assèchement. Rigaud ne compte pas d'industries rejetant des métaux lourds ou polluants intraitables de sorte que la disposition des boues s'en trouve facilitée.

Après avoir séjourné quelque temps dans cette lagune de séchage, la boue, devenue terreau, est soumise à une évaluation complète de ses caractéristiques chimiques et est envoyée vers des sites récepteurs pour la valorisation agricole.

Puits privés

Pour en savoir davantage sur les puits, nous vous invitons à consulter le document suivant :

Bonne lecture !