Une autre crue printanière sans heurt

Tout comme l’an dernier, les conditions de l’hiver et du printemps auront été plus que favorables. En effet, au sortir du congé pascal, l’Organisation multimunicipale de la sécurit …

Voir toutes les alertes ->Lire la suite ->

Précautions à prendre au printemps pour éviter les dégâts au sous-sol

Chaque année au printemps, l’histoire perpétuelle de la fonte des neiges se répète. Plusieurs sous-sols de Rigaud se retrouvent inondés ou du moins aux prises avec des infiltrations d’eau, d’où la pertinence d’une pompe d’assèchement automatique.

Qu’est-ce qu’une pompe d’assèchement automatique ?

Également appelée « sump pump » ou « pompe à puisard », elle permet d’évacuer l’eau souterraine lorsque le niveau de la nappe phréatique surplombe celui des fondations ou encore lorsqu’il y a une infiltration d’eau à l’intérieur du sous-sol. Si votre domicile se situe en zone inondable ou que vous êtes régulièrement aux prises avec des inondations, un tel système devient essentiel ! Notamment les maisons situées en terrain argileux où l’infiltration d’eau se fait plus facilement que sur les constructions situées en terrains sablonneux où l’eau s’évacue naturellement.

Il existe trois types de pompes :

La pompe submersible : Entièrement étanche, cette pompe branchée au réseau électrique de la maison demeure en permanence immergée dans le bassin. Elle est plus silencieuse et risque moins de surchauffer ;

La pompe sur colonne : branché au réseau électrique de la maison, ce type de système repose sur une colonne à l’air libre et fonctionne grâce à l’action de la gravité. Le moteur est donc facilement accessible, advenant une réparation. En contrepartie, le moteur est plus bruyant que celui d’une pompe submersible immergée sous l’eau. Ce système ne convient pas si le moteur risque d’être submergé par une éventuelle inondation. Toutefois, c’est le système le mieux adapté aux puisards étroits ;

Les pompes à batterie : Dans l’éventualité d’un manque de courant ou d’un bris de pompe, un système auxiliaire peut sauver la mise. Une pompe à batterie rechargeable de 12 volts permet une autonomie d’environ 8 heures.

Comment fonctionnent ces pompes ?

La pompe d’assèchement fait partie du système de drainage appelé le drain français. Ce drain capte l’eau qui s’écoule tout le tour de la maison, puis l’achemine dans un bassin à l’intérieur du sous-sol (fosse de retenue). C’est à ce moment que la pompe joue son rôle et qu’elle expulse l’eau à l’extérieur à l’aide d’un tuyau d’évacuation. La pompe s’enclenche automatiquement lorsque son flotteur atteint un certain niveau. En cas de bris de la pompe, l’eau va s’infiltrer à l’intérieur du sous-sol.

Deux tests rapides à faire avant l’arrivée du printemps

    • Soulever la partie flottante de la pompe pour démarrer le moteur, pour ensuite vérifier si le tuyau de renvoi évacue l’eau accumulée ;
    • Verser une chaudière remplie d’eau tout en s’assurant que la pompe est branchée de façon sécuritaire à la prise électrique.

Pour plus d’information, contactez le Service de l’urbanisme au 450 451-0869, poste 244 ou à l’adresse urbanisme@ville.rigaud.qc.ca

 

 

 

Author: Cassandra Vilo

Share This Post On