PLUSIEURS FAÇONS DE RESTER EN CONTACT

SOYEZ INFORMÉS EN TOUT TEMPS, SURTOUT LORS D’UNE SITUATION D’URGENCE INSCRIVEZ-VOUS SANS TARDER À UNE OU PLUSIEURS DE CES PLATEFORMES!   Service d’appels téléphoniques en cas …

Voir toutes les alertes ->Lire la suite ->
Licenses chiens et chats

Ma sécurité : ma responsabilité! Plus d’autonomie, moins de soucis!

Du 2 au 8 mai, c’est la Semaine de la sécurité civile. Cette année, le thème abordé est la « panne de courant prolongée », comme une panne qui dure plusieurs heures, plusieurs jours voire, dans des cas extrêmes (crise du verglas en 1998), plusieurs semaines. Par défaut, toute panne de courant est désagréable car nous sommes très dépendants de l’électricité. Malgré sa robustesse et sa fiabilité, le réseau de distribution d’Hydro-Québec n’est pas infaillible et il peut subir d’importants dommages, soit à l’occasion de fortes tempêtes, mais aussi en cas de tremblement de terre, de feu de forêt ou d’une défaillance technologie majeure.

Si le réseau flanche, c’est souvent en raison d’un premier sinistre. La panne de courant survient par effet domino. Voilà pourquoi l’autonomie des citoyens est très importante car il est fort probable que les autorités municipales soient déjà engagées dans la réponse du premier sinistre. En soit, même si elle ne dure que quelques heures, une panne de courant ne pose pas de risque pour la santé et la sécurité des personnes. Si elle doit être prolongée, la priorité des autorités municipales sera les personnes vulnérables car elles ne pourront pas prendre en charge tout le monde.

Pour être autonome lors d’une panne de courant prolongée, il n’est pas nécessaire de faire des dépenses extraordinaires et le but de cet article est justement de vous le démontrer. À priori, il faut accepter le fait que cela va se produire, périodiquement, et que cela risque d’être durant la saison hivernale. En anticipant le pire scénario, vous serez alors bien préparés à faire face à toutes les pannes.

Un rappel sur les principes fondamentaux:

À la base de tous les efforts de préparation que vous pouvez faire, l’élaboration d’un plan familial d’urgence et la création d’une trousse d’urgence familiale sont incontournables. Dans le plan, il faut inscrire ces informations :

  • Coordonnées de l’assureur et modalités concernant les frais de subsistance supplémentaires;
  • Endroits où on peut se reloger temporairement (seconde résidence, amis, famille, etc.);
  • Coordonnées de spécialistes en relocalisation après sinistre si les frais de subsistance supplémentaires, offerts par votre assureur, ne couvrent pas les pannes de courant;
  • Coordonnées de certains hôtels/motels hors de votre localité car certains établissements ne sont pas équipés pour demeurer ouverts longtemps en cas de panne prolongée.

Concernant votre trousse d’urgence, voici les équipements jugés incontournables:

  • Radio d’urgence fonctionnant à pile. Idéalement, optez pour un modèle à manivelle de recharge, et si possible, qui peut aussi être rechargé grâce à l’énergie solaire soleil (photovoltaïque);
  • Lampe de poche fonctionnant à pile. Idéalement, optez pour un modèle à manivelle de recharge, et si possible, qui peut aussi être rechargez grâce à l’énergie solaire soleil (photovoltaïque);
  • Un adaptateur de courant permettant de brancher vos petits appareils dans la prise de l’allume cigarette de la voiture, bien que les modèles plus récents ont des prises USB qui permettent de recharger les téléphones mobiles et les tablettes;
  • Des piles.

Les autres équipements jugés très pertinents dans ces circonstances:

  • Internet. Pour se tenir informé, nombreuses sont les personnes qui fouillent le Web avec leurs appareils (ordinateur, téléphone mobile, tablette numérique). Pour assurer le fonctionnement de ces appareils, vous pouvez faire l’achat de multiprises UPS (avec pile intégrée), dont la capacité permet de faire fonctionner un ordinateur ou de recharger la pile d’un ordinateur portable. Il existe aussi des boitiers protecteurs pour téléphone mobile avec piles de secours, ou tout simplement des piles de secours en format de poche avec prises USB. Voici une liste des applications pour appareils mobiles qui pourraient être très utiles dans le contexte :
  • Info-pannes d’Hydro-Québec;
  • MétéoCan d’Environnement et Changements climatiques du Canada;
  • Infolettres municipales (option urgences) Ville de Rigaud;
  • Service d’alertes public Automate d’appel pour Rigaud, Pointe-Fortune et Très-Saint-Rédempteur;
  • Vos fournisseurs de contenus de télévision ont leurs propres applications pour appareils mobiles;
  • Les médias d’information et les journaux proposent aussi leurs propres applications mobiles.
  • Une source d’énergie de secours; qu’il s’agisse d’un accumulateur portatif (grosse batterie de secours), d’une génératrice portative (avec ou sans installation permanente) ou d’un convertisseur permettant d’utiliser le pouvoir d’une voiture électrique pour alimenter des équipements de la maison. Il existe également des petits modèles assez silencieux qui peuvent être installés sur un balcon, ce qui peut être pratique dans le cas des personnes qui habitent des logements. L’objectif premier de la source d’énergie de secours est de faire fonctionner ou de recharger les appareils suivants :
  • Les appareils de communication mobiles (téléphones, tablettes);
  • Radio;
  • La pompe submersible du puisard;
  • La pompe à eau si votre domicile est alimenté par puits;
  • Luminaire portatif.
  • Une source alternative de chauffage: un logement ou une résidence qui dépend entièrement de l’électricité est plus vulnérable en hiver lorsque survient une panne de courant prolongée. Plusieurs résidences et logements sont équipés d’appareils de chauffage à combustibles solides: bois, mazout, gaz naturel, granules, propane et bioéthanol pour ne nommer que ceux-là. Depuis quelques années, les foyers au bioéthanol sont populaires. En contrepartie, leur efficacité énergétique est bien moindre que les appareils plus traditionnels. De plus, certains appareils au mazout et au gaz peuvent ne pas fonctionner sans électricité. En effet, les systèmes centraux nécessitent qu’un ventilateur propulse l’air dans les conduits.

Bien qu’il existe des appareils de chauffage portatifs fonctionnant avec des accumulateurs rechargeables (piles), ils sont dispendieux et peu efficace si la panne est prolongée. Si le chauffage du bâtiment est exclusivement électrique, il convient de faire l’exercice entre l’installation d’un foyer/poêle et l’achat d’une génératrice portative avec la capacité d’alimenter des circuits de 30 ampères. Assurément, les coûts d’entretien de la génératrice seront moindres et, d’un point de vue assurance, il peut aussi y avoir des économies puisque les appareils de chauffages à combustible solides figurent parmi les causes fréquentes d’incendie.

Conclusion

Dans un monde idéal, tous les bâtiments seraient équipés d’une génératrice en mesure de faire fonctionner à 100 % tous les équipements et systèmes. Ce n’est pas le cas, à cause des coûts, mais aussi parce que les pannes de courant prolongées ne sont pas fréquentes. Cela dit, il faut quand même s’y préparer, et comme vous aurez pu le constater, les gestes que vous devez poser ne sont pas complexes, ni bien dispendieux. En fait, vos efforts en ce sens amélioreront votre préparation par rapport à d’autres aléas. Plus vous serez autonomes, meilleure sera la réponse des autorités municipales, notamment auprès des personnes vulnérables, et plus rapide sera le rétablissement. Pour obtenir plus d’informations sur le sujet, nous vous invitons à consulter les sites Web suivants :

Partagez cet article sur